Opération « Nuage de Mots » pour réussir ses formations

Nuage de mots, technique chez EVAtraining

Une technique efficace, intéressante et originale !

Chères formatrices, chers formateurs,

 

Voici une idée très simple à appliquer en salle de formation afin d’éviter, de pallier, de remplacer et de compléter le sempiternel tour de table de fin de formation qui peut parfois devenir un exercice ennuyeux, voire laborieux, si ce n’est périlleux.

Allez, enfilons donc quelques perles à ce collier sans fin :

 

« Et donc qu’avez-vous pensé de ces 3 heures / 3 jours passés ensemble dans ce bel établissement de la capitale grand-ducale ? »

« Si vous ne deviez retenir qu’un fait marquant appris lors de cette formation en gestion de projets, quel serait-il ? »

« Que pensez-vous avoir retenu de ce séminaire de prise de parole en public? »

« Si vous deviez emporter avec vous 1 élément essentiel à vos yeux, quel serait-il ? »

« Allez, entre 1 et 4, quelle note attribueriez-vous à ma prestation ? »

« Etes-vous satisfait de votre contribution à la réussite de cette séance de cours d’anglais ? »

 

Je pourrais multiplier les exemples de ces tentatives couramment utilisées, parfois maladroites, quelquefois mal venues, de conclure, de clore, de tirer un trait sur un bon moment passé tous ensemble !

 

Peu importe l’objet de votre propos (en droit, en management, en bureautique ou encore en langues…), gardez bien à l’esprit bien que toute formation est avant tout un acte de communication !

 

Qui dit communication, dit mots.

 

Peu importe le sujet de votre séminaire (CCDL, négociation relation-client, entretien d’évaluation annuel) servez-vous à bon escient des nouveaux supports technologiques mis à votre disposition et visibles à ciel ouvert.

 

Qui dit nouvelles technologies, dit nuage.

 

Vous m’avez déjà compris et entendu arriver de loin, chaussé de mes sabots lorrains ferrés (allusion à Saussure, vous me suivez ? Sabot-chaussure-FERdinand…) :

 

MOTS + NUAGE = NUAGE de MOTS (je cloude, tu cloudes, il/elle cloude…).

 

Afin de ne pas Saboter plus avant ce que je suis en train de commettre via des digressions surfaites, permettez-moi de me pencher à présent sur l’aspect central de cette technique d’animation et d’évaluation, les deux allant de pair comme les… sabots.

 

Voici l’une des approches intéressantes qui s’offrent à nous :

 

  1. 20 minutes avant la fin du temps imparti, je demande aux participants de bien vouloir se regrouper par deux, trois, quatre, ou en tête-à-tête avec eux-mêmes, selon votre public, vos préférences, votre objectif…
  2. Je leur distribue des feuilles de couleur (une couleur par groupe) et des marqueurs noirs.
  3.  Je leur propose de se concerter puis de noter 10 mots qui permettent de donner une image synthétique et cohérente de ce qui vient de s’écouler en 2 heures/jours. Cette étape est cruciale car il ne s’agit pas forcément de termes techniques comme ‘concaténer’ pour celles et ceux qui connaissent les joies d’Excel ou ‘conatif’ pour celles et ceux qui s’adonnent au plaisir de transmettre la notion ‘d’attitude’ en marketing. Les participants ont le droit de sélectionner des mots qui font écho à une anecdote partagée ou à un fait relaté par l’ou l’autre. Ceci donnera du croustillant à votre panure !
  4. Je demande à l’un/e des participantes d’aller afficher son/leur nuage sur un mur, un panneau ou sur la porte (je vous renvoie à la symbolique du seuil) et de lire ses mots à l’ensemble du groupe : ANDRAGOGIE, OBJECTIFS, SUPPORTS, PANURE… Eh oui, ‘panure’ avait été un mot mis en exergue ou ennuagé par 2 participants lors d’une précédente formation. Ceci avait d’ailleurs provoqué des éclats de rire de la part des autres membres.
  5. Je prends une photo de cette œuvre collective qui apparaîtra sur le quatrième de couverture ou sur le dernier slide du résumé que je vais leur transmettre.

 

Les objectifs recherchés (liste non-exhaustive s’entend) et souvent atteints :

 

  1. Jusqu’au bout de la formation, j’implique les participants de manière pédagogico-ludique, dans une logique de pédagogie active et spiralaire,
  2. Je les renvoie à la notion de communauté et d’éléments de celle-ci que nous avons formés pendant ces quelques heures passées ensemble,
  3. Je sacralise le savoir-créer qui était une des capacités recherchées,
  4. Je leur donne une autre perspective en proposant une représentation mentale de la riche matière en mouvement,
  5. J’évalue l’impact des termes choisis sur chaque (groupe de) participant,
  6. Je rends ma fin de formation originale et unique.

 

En espérant, cher lecteurs, vous avoir donné un autre éclairage ou avoir conforté vos pratiques, je vous rappelle que la prochaine formation de formateurs organisée par EVAtraining aura lieu à Luxembourg les 22 et 23 février 2017.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Retta Wierenga (mercredi, 01 février 2017 22:30)


    Wow, this piece of writing is fastidious, my sister is analyzing such things, therefore I am going to convey her.