Comment donner des formations à distance ?


LA FORMATION A DISTANCE A LE VENT EN POUPE –  VOICI LES RÉSULTATS DE NOTRE ENQUÊTE INTERNE !


La crise du Covid-19 oblige les managers à reconsidérer leurs priorités. 🤔 Or le printemps est traditionnellement une période propice aux formations. La question s’est donc posée de maintenir ou non les formations planifiées. Pour EVAtraining, la solution a été bien évidemment de déployer les formations à distance. Après un mois de pratique, nous sommes heureux de partager avec vous les résultats de notre enquête de retour d’expérience réalisée auprès de nos formateurs et formatrices. 💪


1 – Quelle a été votre réaction initiale face à la formation à distance ? 😣 😥 😮😴

 

T.A. – Lorsque nous avons l'habitude de rencontrer nos élèves en face à face, l'idée d'utiliser l'enseignement à distance, via téléconférence, pour réaliser les cours m'a parue seulement une solution temporaire comme réponse à la situation extraordinaire que nous vivons.

 

E.D. – L'annonce du confinement a été un choc pour le professeur indépendant que je suis, j’avais l’habitude de partager chaque jour les formations avec mes élèves et le plaisir de les voir faire des progrès est vraiment une grande satisfaction.

 

R.C. – Je dois admettre que j’étais assez réfractaire à l’idée de travailler à distance. Je n’avais pas une bonne expérience des connexions Skype et je pensais que l’écran jetterait un froid entre le formateur et son stagiaire.

 

 

F.B. –  Ma réaction initiale a été de constater que malgré toute l’incertitude autour de l’évolution de la situation, nous avons la chance de disposer d’un outil qui va nous permettre de rester actifs et d’accompagner toutes celles et ceux qui veulent continuer de faire des progrès.


2 – Quelles étaient vos principales craintes avant de former à distance ? 😒 😓 😔 😕 🙃

T.A. – J’avais déjà eu l'occasion d'utiliser ce type d'outils à titre personnel mais jamais à titre professionnel, ce qui m'a générée une certaine appréhension.

 

E.D. – Ce vendredi 13 à la fin d’une semaine hésitante, en quelques heures tous les cours à venir étaient annulés. Et on se retrouve à la maison, avec beaucoup de questions, sur le COVID-19, sur les suites à donner, comment s’organiser…

Il fait beau, il y a de quoi faire à la maison et dans le jardin mais ce n’est pas les vacances…

Heureusement que cette crise du COVID-19 où le confinement est de rigueur ne rime pas avec isolement. On sort de sa zone de confort et on cherche comment s’organiser. 

 

F.B. – J’étais un peu inquiet qu’on allait perdre en qualité de contact humain qui pour moi est très important dans le travail entre enseignant et enseigné.

 

 

 



3 – Comment  vous êtes-vous organisé(e) afin de bien préparer vos formations à distance ?  🧠🧠🧠

E.D. – J’ose à peine imaginer la même situation il y a 10 ou 15 ans sans les moyens technique que l’on a aujourd’hui. Alors moi qui ai toujours travaillé dans l’informatique en parallèle de l’enseignement du français et des maths, j’ai regardé les nouvelles possibilités de Skype, de Teamviewer, et j’ai passé la semaine à tester, à échanger et aider des collègues qui enseignent à se former.

Pendant ce temps j’avais toujours des contacts avec mes élèves  via WhatsApp.

F.B. – De ce côté-là rien n’a vraiment changé sauf peut-être la plus grande facilité de proposer des documents aux élèves.

 


4 – Comment ont réagi les apprenants durant les formations à distance ? ✋ 👌 👍 👎👏

T.A. – Surprise !!! De voir les sourires de tous ceux qui étaient connectés lors des différents cours, je me suis rendu compte que derrière les écrans, il y avait des personnes qui, comme moi, avaient l'envie d'avancer !

 

E.D. – Au bout d’une semaine, j’ai eu le feu vert pour reprendre les cours par Skype. J’ai la chance d’avoir dans mes élèves des personnes qui travaillent en télétravail par Skype et donc pour eux pas de difficulté.

 

R.C. – Après 3 semaines de pratique, je suis heureux de constater que c’est un grand succès. Les sessions n’ont rien perdu de leur qualité, le contact vidéo reste chaleureux et grâce au chat, je peux prendre des notes qui resteront pour les cours suivants. Quant aux problèmes techniques, ils ont été minimes.

 

F.B. – J’ai l’impression que le passage s’est fait très facilement et je constate surtout que la volonté et la capacité de progresser sont restées parfaitement intactes.

 



5. Que pensez-vous de l’expérience de former à distance ?    😤😍😱😀

T.A. – Aujourd'hui, je suis contente et fière de pouvoir assurer le service de formation proposé par EVAtraining et contribuer à ce que tous ceux, quels que soient l'endroit et les circonstances, puissent accéder à l'enseignement et à l'apprentissage.

 

E.D. – Les cours après une semaine ont repris les uns après les autres. Loin d’être distants, ces cours, je crois, ont renforcé le groupe ! Les taux de présence sont excellents et les échanges ne sont pas freinés par l’ordinateur. Le son est clair, parfois même nous pouvons tous avoir la vidéo et je peux écrire des commentaires, partager des .pdf, envoyer des enregistrements, envoyer et recevoir des exercices. C’est vraiment interactif. Et quel plaisir de se retrouver tous ensemble une ou deux fois par semaine !

Même des cours plus techniques comme les cours de math sont réalisables à distance. Nous partageons dans ce cas l’écran et l’élève travaille sur Word.

 

Il y a donc beaucoup de solutions techniques et peut-être que cette période de confinement permettra d’augmenter les moyens de transmettre et d’échanger avec les étudiants, le lien social n’a jamais été aussi fort ; ma voiture n’a pas bougé depuis 3 semaines, je gagne 2h30 de trajets par jour et je fais beaucoup plus de chose en utilisant ces temps de déplacement épargnés pour envoyer des documents à mes étudiants et préparer des choses interactives pour mes cours. 

 

 

F.B. –Je ne pense pas que ça vaut le contact réel et je n’aimerais pas travailler de manière exclusive via un ordinateur, mais il est indiscutable que c’est une  alternative qui a sa place dans l’enseignement et qu’il faudrait penser à l’intégrer dans une proportion non négligeable dans le maximum de cours dans l’avenir.


6 – Une fois le confinement terminé, êtes-vous prêt à continuer à donner des formations à distance ? 👨‍🏫 👩‍🏫

E.D. – Cette crise du COVID-19, je pense, aura montré la capacité des personnes à s’adapter. Rapidement les sociétés ont cherché à travailler autrement faute de pouvoir se déplacer. Nous avons tous dû montrer souplesse et adaptation.

 

R.C. – J’ai vraiment hâte de sortir du confinement, mais finalement, donner des cours à distance, pour moi présente beaucoup d’avantages : pas de bouchons, pas de stress, plus de temps pour s’organiser, etc. Je vais certainement ajouter ce type de formation à ma nouvelle organisation. J’adore !

 

 



Ainsi, après quelques tests fructueux et retours d’expérience concluants avec nos stagiaires et formateurs, nous avons transformé nos formations en face-à-face en formations à distance, soit sous la forme de coaching individuel, soit en groupes virtuels sur le modèle des formations inter-entreprise ou intra-entreprise, en déployant un e-catalogue d’environ 340 formations allant des formations en management & leadership, jusqu’aux formations en bureautique et réseaux sociaux, en passant par les formations en langues étrangères. 

Que vous soyez formateur débutant ou formatrice interne ou bien encore formateur confirmé ou formatrice indépendante, nous pourrons vous former à mieux… former à distance ! 🌻🌻🌻