Le Covid-19 transforme les modèles économiques !

Face au Covid 19 des réponses managériales
La palette managériale

EVAtraining vous propose une série de blogs pour vous aider à réussir votre sortie de crise.  🍓 🥝 Nous nous baserons sur le modèle d’analyse PESTEL afin de redonner des couleurs pastelles à défaut d’être vives, à notre monde devenu si gris, si ce n’est très noir.  🌈

En stratégie d'entreprise, l'analyse PESTEL est un modèle permettant d'identifier l'influence (positive ou négative) que peuvent exercer, sur une organisation, les facteurs macro-environnementaux. Ce virus entérine la 4ème Révolution Industrielle et oblige les Managers à se réinventer ! 🤔🤔

 

Nous avons vu précédemment les conséquences du Covid-19 sur les décisions politiques et établi un parallèle avec le management opérationnel. Continuons notre série de blogs sur les enjeux de la crise pour le management en abordant aujourd’hui le deuxième volet de l’analyse PESTEL, en l’occurrence la dimension économique, très utile notamment pour comprendre les développements de la relation avec ses clients. 🤝🤝🤝


A crise sanitaire, mesures économiques exceptionnelles !

Les pays impactés ont mis en suspens leur activité économique. Les revenus générés par l’activité habituelle ne sont plus là, que ce soit pour les entreprises qui doivent faire face à leurs obligations financières incompressibles et aussi pour les gouvernements concernés. Les mesures de confinement imposées sont un coup d’arrêt pour de nombreux entrepreneurs surtout pour les structures déjà préalablement fragilisées. A très court terme, de nombreuses entreprises de toute taille ne disposent pas de la trésorerie ni des liquidités nécessaires pour tenir jusqu’à la reprise et cela risque de se solder par des dépôts de bilan, avec ce que cela implique de dommages sociaux. On évoque les chiffres de ¼ des entreprises concernées. Pour éviter des faillites en cascades, ce qui serait très préjudiciable à l’économie du pays, diverses mesures sont prises par le gouvernement de chaque pays : chômage partiel, annulation des congés collectifs, report de charges, aides directes et prêts bancaires… 👍👍👍

Face au Covid-19 des réponses managériales
J'ai fait mes comptes, c'est la catastrophe ! A l'aide !

 

Même si la crise actuelle n’est pas d’origine financière, elle impacte fortement le système bancaire qui devra supporter les risques des entreprises et de ce fait le maintien de la stabilité du système bancaire est capital pour l’économie dans son ensemble. Les mesures d’aide publique visant à financer le système de santé, la survie des entreprises et le maintien du pouvoir d’achat des ménages pèsent lourdement sur le budget de l’Etat d’autant plus que les recettes publiques sont moins importantes que d’habitude du fait de la baisse d’activité économique. D’après les simulations de la Chambre de Commerce de Luxembourg, la seule mesure du maintien du confinement jusqu’à la fin du mois d’avril entraînerait une baisse du PIB de 5% en 2020 par rapport à 2019, alors qu’on tablait sur une croissance de presque 3% avant la crise. Considérons aussi la détérioration du solde des administrations publiques, le coût du chômage partiel, du congé familial et de l’aide aux indépendants et micro-entreprises, il convient de diminuer le solde de 5,5% du PIB, ce qui conduit à un déficit simulé de 4% du PIB en 2020, alors qu’un surplus de 1,7% était encore attendu avant la crise.

 

Toutefois, si le confinement devait durer encore en Mai, les simulations montrent un impact encore plus prononcé : l’évolution du PIB serait de -10% pour 2020 et le déficit de l’Administration Publique de 7% du PIB. C’est dire ! Un retour mécanique à la croissance serait prévisible pour 2021 de l’ordre de 6% et le solde de l’Administration Publique s’améliorerait avec un déficit de seulement 3% du PIB.

 

Bien que le Luxembourg bénéficie du classement AAA et d’une marge d’endettement de l’ordre de 6 milliards auprès de la Banque Centrale Européenne, un accroissement important de la dette publique risquerait de se répercuter sur les impôts, impactant négativement l'économique du pays.  🤞🤞🤞


La fin du confinement va-t-elle marquer un changement des relations-clients et fournisseurs ?

La reprise de l’activité économique ne se fera pas du jour au lendemain et il faudra du temps à l’économie pour redémarrer d’un niveau proche de 0 au rythme soutenu d’avant la crise. Certains secteurs qui auront réussi à préserver leur activité pourront rebondir plus rapidement que d’autres, mais dans tous les cas, il conviendra d’intégrer les nouveaux comportements issus de la crise, nouvelles obligations sanitaires et sécuritaires (port du masque) et nouveaux modes de travail (distanciation sociale, travail à distance), etc.

 

Face au Covid-19 des réponses managériales
Chouette on retourne bosser !

 

Au sortir du confinement, les entreprises dont le marché se sera nécessairement transformé, vont être amenées à repenser leur position concurrentielle et selon la matrice Mc Kinsey ou la matrice BCG, définir les secteurs d’avenir dans lesquels il serait bon d’investir et ceux à l’inverse, qu’il vaudrait mieux abandonner.

 

Au niveau économique, la solidarité européenne pourrait se concrétiser par l’émission des Corona Bond pour financer la lutte contre l’épidémie et en limiter l’impact économique.

 

Par ailleurs, la démocratisation des nouvelles technologies renforce le concept du Nomadisme initié par les jeunes générations. Les entreprises qui auront travaillé avec leur personnel à distance voient l’efficacité des équipes virtuelles non plus dans un lien hiérarchique mais fonctionnel. Il y a fort à parier que cela renforcera encore la tendance à l’auto-entreprenariat et à la consultance d’experts intervenant pour réaliser des projets. L’appartenance à une entreprise et même à une association n’est plus un repère social dans une société d’individus indépendants qui gravitent autour de celle-ci comme des électrons libres.

 

Face au Covid-19 des réponses managériales
Les employés de l'entreprise 2.0

Comment aider les managers à gérer leur activité ?

En somme, dans tous les cas, la sortie de crise va amener les managers à reconsidérer le fonctionnement de leur organisation en cherchant à construire de nouveaux modèles Gagnant-Gagnant. Outre les compétences requises pour savoir différencier stratégie, tactique et technique afin de définir la stratégie de sortie de crise, les aptitudes à la négociation et la gestion des relations Clients/Fournisseurs constituent des facteurs essentiels que l’on soit dans le secteur privé/marchand et le secteur public et associatif/non-marchand. 🏃‍🏃‍🏃‍

 

 

Comment identifier les rôles des acteurs en jeux en passant de la gestion transactionnelle à la gestion relationnelle ? Comment adopter une approche orientée « client » en passant de la gestion transactionnelle à la gestion relationnelle ? Comment gérer plaintes/réclamations pour arriver, grâce à un argumentaire solide et une écoute active, à un accord Gagnant-Gagnant ? Comment utiliser tous les canaux de communication pour relancer ses ventes. Voici autant de questions sur lesquelles EVAtraining peut vous aider dans le cadre de son accompagnement managérial et de ses formations interactives que vous pouvez même faire à distance, depuis chez vous pendant le confinement. 💯💯💯

Et pour passer vos connaissances à la machine, faire revivre les couleurs que l’on croyait délavées, avant, rendez-vous dans nos prochains blogs.